dimanche 13 août 2017

GHANNOUCHI, L’HOMME A LA CRAVATE BLEUE

.... qui veut faire croire que l’habit fait le moine !

Article paru dans : Kapitalis

Ou l'opportunisme des petits parvenus, quand certains vendraient leur âme au diable pour exister ; du moins le croient-ils ! S'ils savaient le mépris dans lequel les tient celui qu'ils courtisent. Le patron de Nessma-TV, après avoir retourné sa veste mainte fois, le voilà qui se prend pour faiseur de président ... et de calife !

Un Calife qui n'hésite pas à se déguiser en occidental portant cravate et costume pour donner l'illusion de l'homme moderne, lui qui n'a cessé de critiquer l'Occident et sa modernité; et qui ose pousser la supercherie jusqu'à se revendiquer "démocrate-musulman", comme d'autres sont " démocrates-chrétiens ;  lui qui reniait, il n'y a pas si longtemps, son appartenance à l'organisation internationale des Frères musulmans dont Erdogan donne un aperçu de leur islamisme "modéré" ...

Démocratie, concept occidental, longtemps rejeté par la confrérie, mais vite récupéré par Erdogan qui y trouve un moyen d'accession au pouvoir ; mais à usage unique, aime-t-il répéter : car une fois au pouvoir, les Frères s'assoient sur la démocratie. 

A l’approche des élections, Ghannouchi change non seulement de look mais aussi de langage ; puisqu’après avoir vilipendé la femme tunisienne, source de tous les maux de la société, voilà qu’il se dit pour son émancipation et prêt à défendre ses acquis octroyés par Bourguiba ! Alors que « hrayers tounes » (les tunisiennes libres) s’inquiètent pour ces acquis et Emna Menif dénonce une révolution confisquée par les Frères musulmans, obligeant les tunisiennes à lutter pour préserver leurs acquis ! A juste titre d'ailleurs, comme le rappelait Simone de Beauvoir : « N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. »

Même Lotfi Zitoun, la tête pensante de Ghannouchi, se la joue démocrate pour réclamer la Cour Constitutionnelle .... dont les Frères musulmans n'ont que faire parcequ'ils ont leur "majliss echoura" et leur "chambre des fatouas", ces tribunaux religieux que Bourguiba avait supprimés et qu'ils veulent restaurer, en restaurant la chariaa, en lieu et place du code civil de Bourguiba !
Il pousse l'hypocrisie jusqu'à vouloir imposer le respect de la loi de façon objective, en séparant le législatif et le religieux; alors que tout le programme des Frères musulmans repose sur " la chariaa", leur raison d'être ! !
Et voilà qu'il se veut plus tunisien que les tunisiens, attaché à notre culture; lui et ses Frères qui n'ont cessé de critiquer la tunisianité, cette identité tunisienne produit de l'histoire trois fois millénaire de la Tunisie, et qui veulent les convertir au wahhabisme et à son model sociétal d'Arabie sous prétexte de leur faire recouvrer leur identité "arabo-musulmane" perdue ... pour nous rappeler nos traditions et notre histoire à laquelle il se découvre "attaché", pour s'épancher avec nostalgie sur son passé tunisois !!
Curieux aussi l'éloge qu'il fait de la musique, des chanteurs et autres artistes tunisiens, que ses acolytes pourchassaient et violentaient quand la troïka était au pouvoir, dominée par Ennahdha; puisque toutes expressions artistiques est interdites dans le wahhabisme !
Les tunisiens tomberont-ils dans le piège de ce Frère musulman ?
  
Or nous savons que Ghannouchi a pour modèle Erdogan, qui ne trompe déjà plus l'Occident et encore moins les européens qu'il a pu berner par son islamisme "modéré"; dont ils découvrent la réalité depuis le prétendu putsch raté, qui n'était qu'une occasion pour lui pour passer à la vitesse supérieure dans l'application du programme des Frères musulmans : renvoyer les femmes à la maison, pour les cantonner dans leur rôle de reproductrice et celui de servir leur mari; rejeter la laïcité; instaurer la "chariâa" et rétablir la peine de mort pour éliminer physiquement tout opposant !

Curieux ceux qui bêtement (ou par calcul !) continuent à distinguer entre les islamismes, pour en trouver même le "modéré ". Alors que la doctrine qui les fonde tous est la même : le wahhabisme, dont s'est servi même Khomeiny le chiite, pour mener sa révolution islamiste et accéder au pouvoir en Iran pour y instaurer une dictature qui dure toujours !

Ghannouchi ne peut plus duper grand monde avec son double langage, son travestissement occidental et encore moins par son "islam modéré compatible avec la démocratie".

Chassez le naturel, il revient au galop : 
- Cet homme dont la culture n'est faite que de violence, a osé menacé les tunisiens s'ils refusaient le pouvoir aux Frères musulmans. Il a eu le culot même de menacer Youssef Chahed, l'actuel premier ministre, très populaire auprès des tunisiens depuis qu'il a déclaré la guerre à la corruption; pour le dissuader de se présenter aux élections présidentielles !
- La levée de boucliers de ses Frères musulmans, à propos des propositions de Béji Caïd Essebsi d'en finir avec 2 règles injustes et injustifiées envers les femmes, mettant ainsi au pied du mur son encombrant allié Ghannouchi; trahit les ex-Frères musulmans, rebaptisés "Musulmans- Démocrates" par ce dernier : leur haine de la femme reste intacte ! 

Curieusement Ghannouchi ne s'explique toujours pas sur les crimes commis par ces fidèles en Tunisie et encore moins sur ses financements étrangers. Il pense avoir à faire à des oublieux et à des aveugles !

Les tunisiens apprécieront et les occidentaux, aussi !

Rachid Barnat


5 commentaires:

  1. LE COUP DE GÉNIE DE BCE : d'une pierre, deux coups !!

    Il veut accorder de nouveaux droits aux tunisiennes :
    - Egalité dans l'héritage,
    - Droit pour une femme d'épouser un non musulman

    1 - Il met au pied du mur son allié Ghannouchi qui se découvre "démocrate" et se réclame "musulman-démocrate", depuis qu'il s'est mis à renier son appartenance aux Frères musulmans !

    Il prend pour çà, le parti des femmes, c'est à dire le symbole même du mal puisque dans le wahhabisme, la femme est la source du mal absolu contre laquelle il multiplie les interdits ... pour l'enterrer vivante dans son linceul noir (voiles, burqa et autres chiffons ...) !!

    2 - Il tente de se rabibocher avec les tunisiennes auxquelles il doit son élection.
    Lui pardonneront-elles sa trahison ?

    En tout cas, chapeau pour le coup de maître !

    PS : On va voir jusqu'où ira l'hypocrisie et le double langage des Frères musulmans en Tunisie; puisque celui des Frères turcs a été dévoilé par Erdogan dont l'Occident et particulièrement l'Europe découvrent toute l'horreur !
    Or faut-il le rappeler : Ghannouchi admire et prend pour modèle Erdogan.

    RépondreSupprimer
  2. LE BAL DES FAUX-CULS EST OUVERT DEPUIS LES PROPOSITIONS DE BCE, EN FAVEUR DES TUNISIENNES !

    Mamoghli Chokri :

    La poule ou son œuf ?

    Une question existentielle me taraude. Depuis quelques jours, nos amis "modernistes" soucieux de ne pas favoriser l'émergence d'Ennahdha critiquent les décisions récentes par le président car d'après eux, elles risquent d'être utilisées par les intégristes pour leur propagande.

    Ok. Je respecte leur souci, tout en sachant qu'il y a parmi nos amis "modernistes", un tas de faux-culs qui cachent leur opposition à l'égalité entre hommes et femmes, derrière des discours "castrateurs".

    Cependant, si j'ai bien compris, qu'ils soient sincères ou pas, ils nous demandent de nous comporter en Nahdhaouis, en somme en intégristes, pour couper l'herbe sous le pied d'Ennahdha !

    Stratégie de frileux, du même type que celles adoptées face à d'autres situations :
    - Pas de projection du film Persépolis,
    - Pas de tenues légères pour les filles,
    - Pas de cafés ouverts durant Ramadan,
    - Pas d'alcool dans les grandes surfaces,
    - Pas d'égalité dans l’héritage entre fille et garçon,
    - Pas de mariage pour les filles avec les non-musulmans ....
    tout ça pour ne pas fâcher les Frères musulmans et donner à Ennahdha de prétextes pour dire que l'Islam est en danger !

    "Yè Din Ommi" ! (Foutaises !)
    Mais vous êtes pires qu'Ennahdha !!
    Je préfère dans ce cas l'originale à la copie, bande d'hypocrites !!

    ********

    Habib Ben Fredj :

    Les réseaux sociaux en Tunisie continuent d’en parler !
    Alors parlons-en !!

    Dans son dernier discours, le président de la république tunisienne a manifesté clairement son désir de faire voter par les députés deux mesures en faveur des femmes :
    - l’égalité dans l’héritage et
    - le droit pour les femmes tunisiennes d’épouser des étrangers non-musulmans sans contraindre le mari à se convertir à l’islam.

    Que les islamistes manifestent leur mécontentement, on s’y attendait …
    Que les hommes imbus de leur machisme patriarcal soient fâchés de perdre leurs privilèges millénaires, cela n’a rien de surprenant.

    Ce qui nous tarabuste dans cette affaire, ce sont ces femmes, et parmi elles, des laïques, qui bavent de colère et qui pestent contre ces mesures invoquant des arguments grotesques du genre :
    - Notre pays traverse une crise sociale,
    - Notre économie est au bord de la faillite,
    - Ce n’est pas le moment pour aborder ces questions qui ne résoudront aucun de nos problèmes économiques et sécuritaires …
    - etc …

    Comme si les droits des femmes pouvaient empêcher la lutte contre le chômage, la corruption et le terrorisme !

    Je dirai à ces femmes que si elles désirent léguer leur héritage à leurs fils et envoyer leurs filles se faire voir chez les grecs, il y a toujours un moyen de contourner cette loi à venir, en testant pour leur fils tous leurs biens si c'est ce qu'elles veulent !

    Quant au mariage avec des étrangers non-musulmans, rappelons aux islamistes que selon une enquête du Washington Post, la Tunisie compte environ un million d’athées et d’agnostiques sur 11 millions d’habitants … l’étranger qui voudrait épouser votre fille est peut-être un croyant, alors que votre futur gendre Tunisien pourrait bien être un athée pur jus !!
    Et puis, en quoi cela les regarde-t-ils ?
    Ou considéreraient-ils la femme comme une éternelle mineure, pour la régenter ??

    http://kapitalis.com/tunisie/2017/08/15/egalite-successorale-caid-essebsi-prend-rendez-vous-avec-lhistoire/

    RépondreSupprimer
  3. BCE FAIT TOMBER LE MASQUE DU " MUSULMAN-DÉMOCRATE", SON ALLIE FRÈRE MUSULMAN !

    Jamila Ben Mustapha :

    " Si le consensus de façade entre Ennahdha et Nidaa a contribué à éviter la guerre civile, il a eu l’immense inconvénient :
    - d’empêcher l’identification des commanditaires de l’assassinat des dirigeants de gauche Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi, et celle
    - des responsables des réseaux spécialisés dans l’envoi des jihadistes en Syrie,
    - ainsi que d’entraver la campagne de lutte contre la corruption lancée par le gouvernement et que ces deux partis ne sont pas en train de soutenir activement, s’ils ne sont pas en train de l’entraver.

    " Le mérite de la mise en avant du problème de l’égalité dans l’héritage est que les dissensions des uns et des autres se révèlent au grand jour et que nous connaissons, aujourd’hui, une situation politique plus saine qu’hier; que chacun se dévoile :
    - les conservateurs de toujours,
    - les nouveaux faux modernistes mus par leurs intérêts matériels,
    - les vrais défenseurs des droits humains.

    http://kapitalis.com/tunisie/2017/08/18/legalite-successorale-fera-t-elle-eclater-lalliance-ennahdha-nidaa/

    RépondreSupprimer
  4. L'UE & LA TUNISIE ...

    Article 14 :

    L'UE invite à :
    - favoriser l'équilibre hommes-femmes dans le contexte de l'action publique, notamment en réformant le Code du statut personnel afin d'abolir les lois discriminatoires à l'égard des femmes telles que celles qui régissent les successions et le mariage,
    - renforcer la participation des femmes dans la vie publique et le secteur privé, conformément à l'article 46 de la constitution tunisienne;

    L'UE :
    - encourage en outre la création de programmes d'accompagnement pour les femmes qui pourraient être les dirigeantes de demain dans l'optique de favoriser leur accès à des postes à responsabilités;
    - recommande que la Tunisie abroge sa déclaration générale concernant la convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes !

    http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2F%2FEP%2F%2FTEXT+TA+P8-TA-2016-0345+0+DOC+XML+V0%2F%2FFR-

    RépondreSupprimer
  5. GHANNOUCHI ET CEUX QU'IL ADMIRE !

    Incapable de diriger, il n'a fait que se rallier aux meneurs de leurs époques, mais toujours aux plus extrémistes d'entre eux !!

    " En trente ans, Ghannouchi modulera sa pensée politique en fonction de la conjoncture, épousant l’ensemble du spectre idéologique arabe au gré de la fortune politique des dirigeants, optant tour à tour, pour :

    - le nassérisme égyptien,
    - devenant par la suite adepte de l’ayatollah Ruhollah Khomeiny (Iran),
    - puis de Hassan Al Tourabi (Soudan), dont il épousera la sœur,
    - pour jeter ensuite son dévolu sur le turc Recep Tayeb Erdogan,
    - avant de se stabiliser sur le Qatar !

    Soit sept mutations : une moyenne d’une mutation tous les quatre ans !!

    " La confrérie des Frères musulmans, qui avait mené le combat contre le colonialisme britannique en Égypte, s'est ralliée aux pires ennemis de l'Egypte, son pays :
    - l’Arabie saoudite, le vassal émérite des États-Unis, et
    - la Jordanie, le gendarme britannique au Moyen-Orient,
    les deux gardes chiourmes des Arabes pour le compte du néo-colonialisme occidental !

    http://www.madaniya.info/2017/02/15/islam-aggiornamento-rached-ghannouchi-l-automne-du-patriarche-3-3/

    RépondreSupprimer